Les sous-régions du RLISS : une perspective encore plus locale

wwlhin subregion map 2017Qu’est-ce qu’une sous-région?

Les sous-régions sont des zones locales à l’intérieur des Réseaux locaux d’intégration des services de santé.

Pourquoi sont-elles nécessaires?

Les sous-régions permettent aux RLISS de mieux planifier, intégrer et améliorer le rendement des services de santé locaux. Elles offrent aussi la possibilité de mieux définir et cerner les besoins diversifiés d’une population – qu’ils soient linguistiques, culturels ou autres – et aident notre système de santé à mieux répondre à ces besoins.

Les sous-régions créeront-elles plus de bureaucratie?

Non. Les sous-régions sont un outil de planification et non une source de bureaucratie supplémentaire. Certaines d’entre elles ont été mises en place de manière informelle il y a plusieurs années. Ces sous-régions ont été créées à partir des modèles de soin existants afin de permettre aux professionnels de la planification et aux fournisseurs de mieux définir les besoins en soins de santé des collectivités locales et d’y répondre, et pour veiller à ce que les patients soient en mesure d’accéder aux soins dont ils ont besoin, au moment et à l’endroit où ils en ont besoin. Une sous-région n’est pas une frontière. Elle n’impose aucune restriction aux Ontariens dans leurs décisions en matière de soins de santé.

Où sont situées les sous-régions dans le RLISS de Waterloo Wellington?

À l’heure actuelle, le RLISS de Waterloo Wellington compte quatre sous-régions : Wellington (qui comprend Centre et North Wellington, Guelph-Eramosa et une petite portion du comté de Grey), Guelph (avec Puslinch), Cambridge et North Dumfries ainsi que la sous-région appelée KW4 (Kitchener, Waterloo, Wilmot, Woolwich et Wellesley). Le découpage géographique actuel est illustré dans les cartes que l’on peut consulter à gauche.

Comment les sous-régions ont-elles été créées?

Les sous-régions ont été créées en consultation avec les fournisseurs de services de santé locaux et à l’aide de données sur les hôpitaux et le secteur des soins primaires recueillies lors de la création des Maillons santé, afin de mieux servir les résidents ayant des besoins de soins plus complexes.

Que se passe-t-il maintenant?

Bien que l’approche des sous-régions pour la planification et l’évaluation des services de santé soit en place depuis plusieurs années, le RLISS de Waterloo Wellington a actualisé et officialisé le découpage des sous-régions afin de permettre une planification plus intégrée à cette échelle locale. 

 
Pour ce faire, le RLISS de Waterloo Wellington a analysé les données qualitatives et quantitatives sur l’accès et l’utilisation des soins de santé, les points de services actuels, les populations, y compris les populations francophones et autochtones.  
 

Renseignez-vous sur chacune de ces sous-régions :

À partir de l’analyse de ces données et de preuves anecdotiques, le RLISS de Waterloo Wellington a recommandé que les sous-régions demeurent les mêmes que celles des Maillons santé. Lisez plus sur l’ébauche de recommandation. L’ébauche de recommandation a été partagée avec un grand nombre d’intervenants qui ont été invités, par la même occasion, à livrer leurs commentaires et à donner leur opinion. Lisez les résultats du sondage.

Le RLISS de WW a tenu compte des commentaires supplémentaires reçus – près de 70 p. cent des répondants étaient favorables à l’ébauche de recommandation. Une recommandation a donc été soumise au ministère de la Santé et des Soins de longue durée afin que le découpage des sous-régions demeure le même que celui des régions actuelles des Maillons santé. Toutefois, à la lumière de certains des commentaires reçus, la recommandation a été modifiée afin de préciser plus clairement la nécessité de se concentrer particulièrement sur la conception d’une procédure à l’intérieur des sous-régions afin que la planification reflète aussi les besoins des clientèles rurale et urbaine. De même, à partir de ces commentaires, la sous-région de Guelph a été changée de nom et est désignée désormais sous le nom de Guelph-Puslinch, ce qui reflète mieux l’actuel découpage. Lisez plus sur la recommandation finale.

 

Le RLISS de WW a soumis sa recommandation au ministère de la Santé et des Soins de longue durée aux fins d’examen, puis les quatre sous-régions ont été approuvées. D’autres possibilités de participation se présenteront pour établir à quoi ressemblera la planification intégrée pour les sous-régions et veiller à ce que la diversité propre aux sous-régions soit prise en compte au cours du processus de planification.

Cartes des sous-régions